AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Une paire improbable [With Orm~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
MessageAuteur
MessageSujet: Re: Une paire improbable [With Orm~] Lun 23 Sep - 21:34
Amy semblait absorbée par son chien. J'en profitais pour réfléchir à la suite des choses. Plague ne pouvait lui dire ouvertement la raison de sa présence. Et moi de même. Nous pouvions uniquement lui dire que nous voulions la former. Qu'est-ce qu'une jeune fille de son âge accepterait d'entendre ? Le thème de son père semblait légèrement sensible. Mais c'était aussi mon meilleur moyen de la convaincre... A moins que...

"Dites moi, Mlle Brown ? Vous n'avez pas de travail, n'est-ce pas ? Est-ce que ça vous intéresserait de travailler comme élève puis associée de Plaguebearer ? Et bien sûr, avec à la clé tout ce dont nous avons parlé."

L'intéressée me regarda, écarquillant les yeux. Je lui faisais un clin d'oeil, essayant de la convaincre. Elle semblait réticente, mais accepta d'y réfléchir.
La jeune femme jouait toujours avec son chien, essayant probablement de le dresser. Je les regardais pensivement. Ils étaient vraiment similaire. Elle m'avait aussi "mordu" quand j'avais voulu m'approcher d'elle... elle manquait de confiance, et semblait n'en faire qu'à sa tête. Elle avait aussi une fâcheuse tendance à ne pas considérer sa santé comme un aspect principal de sa vie. Pourtant, elle devrait, maintenant. Je regardais par la fenêtre. Elle aussi était limitée. Elle avait tout un monde à découvrir, mais elle était enfermée. Et ce n'était pas sa volonté. Je me rappelais du comportement d'Estompe, une fois libéré. Il m'avait quasiment arraché le bras, certes, mais c'était juste l'excitation de découvrir ce qui lui avait été interdit. Il n'y avait rien de corrompu en lui, rien de méchant. Il était presque naïf. Un enfant. Comme elle. Elle avait beau l'air d'approcher de l'âge auquel une femme mûrit, elle n'était qu'une enfant à l'intérieur.
Je me rapprochais d'elle, et m'installais sans sa permission au bord de son lit, de coté, cachant ainsi l'un des cotés de mon visage. Je la regardais, et elle venait de me remarquer. Estompe était par terre, ne bougeant pas.

"Dites moi, Amy... je peux vous appeler Amy ? Si jamais j'arrive à apprivoiser suffisament Estompe pour qu'il ne grogne pas à chaque fois que je l'approcherais, et qu'il n'essaye pas de me déchiquetter un membre quand j'essaye de le caresser, accepteriez vous de venir faire un tour avec moi en ville ? Découvrir un peu ? Je louerais une voiture pouvant vous accueillir, et vous pourrez prendre votre chien. Cela vous intéresse-t-il ?"

Elle m'observait, cherchant à discerner le sens de mes propos. Je lui souriais tendrement, pensant sincérement que la faire sortir d'ici lui ferrait du bien. Mais elle semblait tellement méfiante à mon égard... J'étais perdu. Je n'avais jamais eu à me battre aussi dur pour une seule personne. Que je connaissais à peine, et pourtant à laquelle j'étais attaché. Pourquoi ?...


Dernière édition par Tyekanik le Mer 25 Sep - 15:57, édité 1 fois

avatar

Spike Spiegel - Cowboy Bebop
NOM RÉEL : Morpheus DelaStrada
ÂGE : 31
OCCUPATION : Mercenaire/Voleur

VILLE ACTUELLE : New York



Voir le profil de l'utilisateur

I N J U R Y


MessageSujet: Re: Une paire improbable [With Orm~] Mar 24 Sep - 10:29
"Dites moi, Mlle Brown ? Vous n'avez pas de travail, n'est-ce pas ? Est-ce que ça vous intéresserait de travailler comme élève puis associée de Plaguebearer ? Et bien sûr, avec à la clé tout ce dont nous avons parlé."

Amy haussa les sourcils. Un travail ? Apparemment, ce n'était pas convenu dans les termes du contrat, car Morphus chercha le regard de Plague. Celui ci hocha la tête, une mou renfrognée sur ce qu'il lui restait de visage.

- Je suis flattée. Mais non merci. J'ai plus d'argent qu'il ne m'en faut ici... Jusqu'à ce que j'aille mieux … je vous assure, c'est beaucoup plus simple ainsi ! Je … je ne suis pas sure de voir jusqu’où ce genres de promesses m' emmènera. J'aimerai … si vous me le permettez … vous répondre dans ... quelques semaines ?

Prudence est mère de sûreté, il valait mieux savoir avant de s'engager. Amy tourna la tête vers la fenêtre entrouverte. Elle pouvait y voir son reflet. Son visage, vierge de tous bandages, était brûlé. Le tissus cicatriciel était affreux. Mais on lui avait dit que cela guérirait, avec le temps. C'était la première partie de son corps à avoir une rémission complète. On pouvait toujours cacher ces horribles cicatrices, mais il n’empêchait qu'elle était marquée. Plus facilement identifiable. Pourquoi l'avait t' on choisie elle, alors qu'elle pourrait, involontairement, faire remonter tous leurs ennemis jusqu'à eux. C'était incompréhensible.

"Dites moi, Amy... je peux vous appeler Amy ? Si jamais j'arrive à apprivoiser suffisament Estompe pour qu'il ne grogne pas à chaque fois que je l'approcherais, et qu'il n'essaye pas de me déchiquetter un membre quand j'essaye de le caresser, accepteriez vous de venir faire un tour avec moi en ville ? Découvrir un peu ? Je louerais une voiture pouvant vous accueillir, et vous pourrez prendre votre chien. Cela vous intéresse-t-il ?"

Étonnée, elle ne su quoi répondre. Restant de longues secondes en suspens, elle lui répondit, rouge de honte et regardant sur le coté. Cherchant les bons mots.

- Oui... oui pourquoi pas ! Comme je ne peux de toute façon pas bouger... Ce serait cool oui... Cela ne vous dérange pas ? Vous êtes sur ?

Elle aimait l'idée de passer plus de temps avec lui. Même si elle lui avait annoncée que leurs amitié s’arrêtait la, au fond, elle ne devait pas moins en penser le contraire. Au milieu de cette noirceur, il était le seul firmament à éclairer sa nuit. Au milieu de cette noirceur, il était le seul à lui tendre la main... Fondant soudainement en larmes, elle plaqua ses deux mains tuméfiées sur son visage. Elle ne comprenait pas trop pourquoi, elle avait juste envie de pleurer. Peut être un trop plein de mal être qui resurgissait au mauvais endroit au mauvais moment ?


A chaque fois que quelqu'un joue à GTA, Celestia mange une pouliche

avatar


NOM RÉEL : Amy Brown
OCCUPATION : étudiante

VILLE ACTUELLE : New York



Voir le profil de l'utilisateur

★ Admin troll ★


MessageSujet: Re: Une paire improbable [With Orm~] Mer 25 Sep - 19:09
(Tu arrêtes pas de te planter niveau couleurs =3 Espèce de pas attentive <3 =D)

"Oui... oui pourquoi pas ! Comme je ne peux de toute façon pas bouger... Ce serait cool oui... Cela ne vous dérange pas ? Vous êtes sur ?"

Elle était rouge pivoine, malgré son visage qui était gravement brûlé, cicatrisant lentement. Elle me regardait, les yeux brillants, et je lui souriais tendrement. Je revoyais ma petite soeur, lorsqu'elle avait été assez âgée pour comprendre pourquoi nous n'avions plus de parents, et que je m'occuperais toujours d'elle. Elle m'avait demandé si je serais toujours là, et si je ne disparaîtrais pas comme nos parents. Les seuls souvenirs qui me restaient d'eux étaient flous, à part les quelques photos et autres albums de souvenirs. Je les avais laissés à Estellise, en m'éclipsant quelques peu de sa vie. Je la voyais régulièrement, même si en vieillisant, elle devenait de plus en plus autonome. Mais elle m'adorait, et c'était réciproque. A chaque fois que je la voyais, je ne pouvais cependant m'empêcher de la revoir comme la petite fille qu'elle avait été...
Amy s'effondra en pleurs, plaquant ses mains encore marquées sur son visage, et sanglotant bruyamment. Elle m'avait surpris, me sortant de mes rêveries. Je ne lui avais pas répondu, et elle devait avoir pris cela pour un refus. Ou alors, c'était autre chose. Je la regardais, ne sachant que faire, lorsque mon esprit céda et mon coeur pris le dessus. Je l'enlaçais doucement, essayant au maximum de ne pas la serrer trop fort ou de toucher à des zones sensibles, et la tenait doucement contre moi, sa tête contre mon torse. Je murmurais doucement à son oreille.

"Shhh... Amy... calme toi... Tout va bien... Je... Estompe est là, avec toi... si jamais tu veux me voir, tu peux me contacter quand tu veux... Je veux te voir sourire et être heureuse... je resterais avec toi tant que tu le voudras... Amy ?..."

Sans m'en rendre compte, je lui avais parlé comme à ma soeur. Je l'avais tutoyée, et traitée avec douceur. Je lui avais ouvert une partie de moi que je montrais rarement, et je lui avais offert un précieux cadeau par là. Je savais qu'elle m'avait déjà repoussé une fois, et qu'elle le referrait sans doute... mais je ne pouvais pas la laisser seule. Elle n'avait plus aucun support, et ce n'était sûrement pas ses infirmiers qui l'aideraient. Je ne la connaissais pas vraiment, mais à la réflexion, elle ne devait pas avoir tant d'amis que ça. J'étais peut être l'une des dernières personnes qui tenaient un temps soit peu à elle. Et qui l'acceptait telle qu'elle était (plus d'une fois, j'avais croisé le regard de dégoût d'un aide médical). La sentant aller un peu mieux, je m'écartais d'elle, me retournant un instant. Plague était sorti, et devait sûrement m'attendre dans l'anti-chambre. Amy renifla et refoula un ultime sanglot avant de me regarder. Je me préparais à des remontrances, la regardant doucement, le visage neutre. Je me préparais aussi à bientôt partir, ayant épuisé mon temps auprès d'elle.

avatar

Spike Spiegel - Cowboy Bebop
NOM RÉEL : Morpheus DelaStrada
ÂGE : 31
OCCUPATION : Mercenaire/Voleur

VILLE ACTUELLE : New York



Voir le profil de l'utilisateur

I N J U R Y


MessageSujet: Re: Une paire improbable [With Orm~] Lun 7 Oct - 16:25
"Shhh... Amy... calme toi... Tout va bien... Je... Estompe est là, avec toi... si jamais tu veux me voir, tu peux me contacter quand tu veux... Je veux te voir sourire et être heureuse... je resterais avec toi tant que tu le voudras... Amy ?..."

La jeune femme pleura longtemps dans ses bras, enfin elle se lâchait. Amy avait besoin de se confier à quelqu'un. Non pas à un de ces aides incompétents qui ne voyaient en elle qu'un bout de viande auquel les billets verts étaient intiment accrochés. Un ami. Quelqu'un qui se souciait réellement d'elle, et qui se fichait bien que son père avait par le passé brassé des millions. Ce type était le saint Graal. Un ange tombé du ciel. Elle ne savait rien de lui. Absolument rien. Et pourtant, à ses yeux, il valait beaucoup plus que ses précédents amis. Des gens qui pourtant, n'avaient pas cherchés à lui rendre visite. Elle était seule, et alors qu'elle se morfondait dans son coin, il était apparu. Avec son lot de mauvaises nouvelles, de catastrophes et d'aventures. Mais il était apparu. Et c'était ça le principal. Elle n'était plus seule. Plus tous à fait seule..

- Il me manque, il me manque tellement.

Elle serra les poings, tentant d’arrêter ses larmes. Sans lui laisser le temps de répondre, elle enchaîna.

Quelques fois, j'avais l’impression de devenir folle. Comment à t'il pu m'abandonner ici. Comment à t' il pu oser me laisser seule.

Sa voix n'était déjà plus la même. Elle reprenait doucement du poil de la bête. La colère se succédait à la tristesse. Mais les hoquets ne s’arrêtaient pas pour autant. Elle avait besoin de se reprendre un peu en main. Comprenant cela, Morphus s'éloigna doucement. Amy aurait voulu le garder un peu plus auprès d'elle. Mais n'osait pas le lui demander. Et comme de toute façon il devait partir... Tournant la tête, elle se concentra sur la fenêtre. Dignement. Pour ne pas lui montrer que les larmes si durement vaincues revenaient au triple galop.


A chaque fois que quelqu'un joue à GTA, Celestia mange une pouliche

avatar


NOM RÉEL : Amy Brown
OCCUPATION : étudiante

VILLE ACTUELLE : New York



Voir le profil de l'utilisateur

★ Admin troll ★


MessageSujet: Re: Une paire improbable [With Orm~]




Contenu sponsorisé


Une paire improbable [With Orm~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INSOMNIA. :: MONDE REEL - ZONE RP :: New York :: Quartier Administratif :: Hôpital :: Chambre n°147-