AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

DC-01

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: DC-01 Mar 17 Sep - 10:53
Bonjour ! Voici le texte que j'ai écris dédié à mon fabuleux projet : DC-01, ceux qui aimaient ce forum vont être intéressé par ce texte qui est en fait le prologue d'une longue série.

L'an 3000. Une date mémorable pour tous. Cela fait presque un siècle que la troisième guerre mondiale est terminée, en 2918. Sauf que celle-ci a été plus meurtrière que les deux dernières. Plus personne ne sait comment elle a débuté, car il n'y a plus vraiment de témoins. Nous sommes la nouvelle génération et nous apportons avec elle, la mort.
Depuis toujours je suis confronté aux pires choses que la vie puisse offrir, la violence, l'injustice, l'intolérance, la mort. La fin. De tout. Je me demande encore comment pouvait être notre monde il y a des décennies de cela, mais malgré ça, je ne me retourne pas. Jamais, en fait.
Dans notre monde actuel, les règles du jeu ont changé et j'en suis l'un des pions principaux. Je ne suis pas une espèce de super-héros comme Superman, en fait je suis plutôt le contraire d'après ce que je sais, de moi. J'ai appris à vivre seul très tôt puisque ma mère m'a lâchement abandonné, quant à mon père je ne le connais pas et je ne désire pas le connaître. Sachez que maintenant la première règle est de survivre seul et que finalement cette solitude je m'en contente très bien.

Je ne suis pas vraiment un zombie. Un zombie c'est quelqu'un de mort-vivant et je suis bel et bien en vie. En plus c'est moche et repoussant, ça pue à tout va et puis c'est plus con qu'une bite de vieux même si j'aime beaucoup la chair comme eux. Je m’apparentais plus à un vampire, à un vampire sexy, qui séduit la proie avant de se nourrir d'elle, sauf que le sang ne me suffit pas. Ce n'est qu'un petit contretemps, un petit digestif. Ce qu'il me faut c'est de la viande, ou plus exactement de la chair humaine. Serais-je alors un vampire mort-vivant ? Je ne crois pas que ça existe. Ouais, ça n'existe pas ces conneries, ce sont des légendes pour effrayer les gens. Un genre de gros Halloween universel.
C'est plutôt une sorte d'image que je me fais de moi, de nous tous. Certains d'entre nous sont aussi séduisants et rusés qu'un zombie, je l'avoue, mais ce n'est pas mon cas puisque je ne suis pas concerné par ça. Je ne parle pas d'une malédiction, ni d'un film d'horreur car c'est bien la vérité telle que je l'entends. A vrai dire, à part Paris, je ne sais pas vraiment ce qui se passe dans l'autre monde, comme j'aime l'appeler, tellement il m'est étranger.
Il me semble que les énormes murailles qui entourent la ville ont été construites avant ma naissance donc je n'ai jamais eu le loisir de connaître l'extérieur de Paris, je n'ai pas eu l'occasion de connaître le monde. Je sais juste qu'on me chasse comme je chasse les proies car nous sommes un danger pour tous. Mais la nature est bien plus cruelle ; après ce qu'elle nous a fait, le temps, lui, est irrégulier, perturbé voir chaotique. Le printemps est la saison idéale, semblable un peu à votre été, du mois de mars jusqu'au mois de juillet. Ensuite arrive l'été, l'une des deux saisons terribles. Il ne pleut jamais et il fait très chaud, si chaud que c'en est étouffant. Il y a également des orages très violents sans pluie qui se baladent au-dessus de la ville. Cette saison semble interminable. Ensuite vient l'automne. C'est une saison très cool. Franchement je me casse pas trop les burnes à attendre, il fait un peu frais mais sans plus. Le vent se lève de temps en temps. Ensuite vient alors la pire des saisons : l'hiver. Autant les températures chutent en dessous de 0°C minimum, normal. Autant lorsque les tempêtes de neiges se lèvent, plus personne ne court vraiment les rues, mais ça après, c'est une question d'habitude.

La ville est divisée en trois niveaux. Il y a les Bas-Fonds, c'est notre territoire, sous terre, avec quelques passages par-ci par-là pour remonter à la surface. Nous sommes habitués à y rôder même si ça pue un peu on préfère l'obscurité à la lumière du jour, bien que cette dernière n'affecte pas notre santé. Juste que la nuit c'est plus furtif pour tuer. Et puis comme tout est abandonné ici, personne ne va venir vous voir (ils n'oseraient pas de toute façon) pour vous mettre dehors. La Tour Eiffel est brisée en deux, beaucoup d'immeubles sont endommagés mais je m'en contente comme mes semblables. Les bas-fonds sont la cicatrice de Paris, il révèle le passé comme le futur : un massacre.

Il y a également le deuxième niveau : le Nouveau-Paris. Se situant en extérieur, construit juste au-dessus des Bas-Fonds (ou l'ancien Paris) comme pour masquer l'horreur de la guerre. Cette ville fraîche mais triste fait la même superficie qu'autrefois, cette nouvelle ville moderne est aménagée électroniquement en presque tout, enfin pas au point de Retour Vers le Futur, nous n'avons que très peu de voitures volantes, et ce sont plus des vaisseaux réquisitionnés par les Wrists, premier groupe dont j'aimerais vous parler.

Le troisième niveau est une île "flottante" (elle est maintenue par des générateurs et des piliers, placés tout autour à plusieurs mètres d’altitude) qui est le quartier résidentiel. C'est l'endroit le plus "sûr" à Paris. A ma mémoire, aucun contaminé n'a réussi à y pénétrer. Les enfants ne peuvent en sortir qu’après avoir atteint la majorité. L'île Flottante est reliée par l’ascenseur dans le pilier central, le seul accès possible pour y monter.

Dans ma réalité, il existe plusieurs groupes de personnes que j'ai gentiment classé. Il y a tout d'abord les citoyens de Paris, ce sont des gens normaux comme vous, qui sont engagés dans un nouveau système de vie où chacun doit être utile à quelque chose pour faire perdurer la vie. Dans la ville, on trouve l'Etat Provisoire de Paris. Enfin provisoire, à savoir qu'aux dernières nouvelles ça fait plus de 20 ans que ça dure mais personne ne dit rien et je suis mal placé pour ramener ma science. D’après ce que j'ai vu la dernière fois, l'un des dirigeants de l'Etat Provisoire aurait fièrement dit : « Le sacrifice d'une vie en sauve une autre. Nous aimons notre Etat et nous travaillons sans relâche pour le faire perdurer car il nous protège de tout. » Comment voulez-vous croire ça ? Alors que le soir même vous les voyez se faire des prostituées. Mais les gens vivent dans la peur et ne sont plus aussi indépendants qu'avant (en fait je crois que jamais personne n'a jamais été libre à partir du moment où il fait partie d'un système de vie). C'est con, mais moi je ris, parce que je ne me sens aucunement rattaché à toute cette merde.
Aucune rébellion n'est vraiment permise, car les gens savent très bien qu'ils seraient perdus dans le cas contraire, puisque l'Etat Provisoire de Paris a créé les Wrists. Les Wrists c'est un autre nom pour l'armée de cet état. Wrist ça signifie « poignet » dans une ancienne langue barbare, « l’anglais », je crois. La seule raison qui a poussé l'Etat a leur donner ce nom remonte à notre découverte il y a quelques années avec les premiers d'entre nous. Les personnes de groupe sanguin O négatif semblaient insensibles à la contamination sauf aux poignets, au cou et aux chevilles. Avec l'évolution, à cet endroit le sang a produit quelque chose dont j'ignore le nom, qui multiplie les chances d’une éventuelle contamination que nous pourrions faire, car en temps normal, il nous suffit de mordre quelqu'un pour qu'elle devienne comme nous. La salive est le facteur le plus utilisé. Bref, depuis ils n'enrôlent que des petits de groupe sanguin O négatif en masse et font des sortes d'élevages d'humain avec ce groupe sanguin dans leur forteresse : le Quartier Général Wrist, situé à l'extérieur des murailles de Paris pour des raisons que j'ignore. Il n'y a que les Wrists qui voient la campagne entourant la ville, enfin nous aussi pour chasser mais ils ne sont pas censés le savoir. Il y a toujours des failles pour pouvoir passer sans éveiller les soupçons.  Mais officiellement ce sont eux qui ont les « clés » des grandes portes qui renferment Paris. On reconnaît des Wrists grâce à leurs armures plutôt légères sauf aux talons d'Achille : ils ont un énorme collier au cou, des larges bracelets aux poignets et aux chevilles, qui sont tous électroniques. Ils portent également souvent un casque qui fait un peu cosmonaute pour la respiration artificielle lorsqu'ils viennent nous rendre visite dans les Bas-Fonds. Enfin, ce sont des militaires un peu sans cervelle qui obéissent aux ordres sans vraiment chercher à comprendre ce qui se passe. Parmi eux se trouvent quelques chercheurs, des scientifiques fous qui cherchent à trouver diverses solutions contre nous. Mais personne n'a vraiment encore trouvé comment nous éradiquer à part nous cribler de balles. Enfin nous sommes beaucoup plus résistants, j'ai déjà résisté à la mort plusieurs fois. Nous sommes de telles abominations que même la mort veut rarement de nous pour les plus intelligents comme moi. A leur tête on retrouve le Conseil Wrist élu à l'unanimité par l'Etat Parisien, trois personnes qui gouvernent la mini-ville qu'est le QG Wrist : Eric McStillman, le gouverneur de l'armée et ses subordonnés : Alice Cribdell, une belle femme qui assure ses fonctions et Keith Anglisfane, jeune, assez réservé, peut-être un peu naïf mais drôlement appétissant.

Ceux qui ne supportent pas les Wrists, ce sont les Katars, ce sont un groupement de citoyens de tout groupe sanguin qui ont tous une raison pour aller au combat, perte d'un être cher, l'impatience d'en finir avec nous, la fatigue de l'injustice. Ils sont menés par la séduisante mais froide Violette Simonnet, ex-Wrist. Les Katars sont aussi armés que les Wrists mais moins nombreux, car peu de citoyens osent se rebeller contre l'Etat qui a interdit l'existence officielle du groupe. Mais nous on le sait, qu'ils existent. Entre Wrists ou nous, ils nous tuent tous, et tentent de protéger uniquement les citoyens, les autres ils s'en foutent. Ce sont des rebelles de notre société, et je salue chapeau bas leur courage. Ils se regroupent dans un vieil immeuble qui est plus gardé que n'importe quel portail Wrist. D'après ce que j'ai entendu, ils n'acceptent que très peu de personnes à les rejoindre et ne font confiance qu'en eux-mêmes.
Ceux qui excellent dans l'art de la manipulation de l'esprit, autre que l'Etat de Paris, ce sont les Tempius. Si vous pensez que les religions ont disparu vous vous fourrez le doigt dans l'oeil. La toute nouvelle connerie créée par l'homme : le Tempianisme, qui consiste à nous vénérer car nous serions des « créatures du Supérieur ». Des tas de conneries, mais bon, ça marche alors le business continu. Le chef du groupe est Orlando Canaralo, un mec très jeune qui se fait passer pour un prophète. Tout le monde le connaît, qui ne connaît pas cet homme, ce fou. C'est une religion très jeune, elle n'a qu'une petite dizaine d'années mais ça fonctionne. Je crois que ce qui a poussé Orlando à créer le Tempianisme est sa frustration quand l'Etat Provisoire a refusé sa candidature. Son métier est de rassurer les gens ou plutôt de leur faire un lavage de cerveau afin de les réduire au statut de toutous bien obéissants.
Ensuite il y a les innocents Ölokoges. Ce terme leur a été attribué dans le journal La Fin, c'est un genre de jargon déformé pour dire que ce sont des passionnés. C'est un regroupement de volontaires, un groupe ouvert de scientifiques qui font des recherches sur le passé. Ils possèdent la bibliothèque avec les restants des livres retrouvés bien que la majorité soit brûlés, perdus ou je ne sais pas trop quoi. Il faut savoir que sur certains domaines nous avons perdu énormément de connaissance, notamment dans l'astrologie, la médecine générale notamment la cardiologie et des conneries comme ça. Emily Strenhooge est celle qui est en tête de toute l'administration de ce groupe et accueille à bras ouverts tout nouveau venu. En vérité son statut provient de son père qui est à l'origine de ce mouvement, à sa mort elle a simplement reprit le flambeau, poussée par ses associés.

Il y a aussi les déserteurs du QG Wrist mais ceux-là c'est pas vraiment un groupe à part entière. En fait, je crois même qu'ils se cachent des Wrist qui veulent leur peau car ils seraient au courant de pratiques non conformes. Certains réussissent à retrouver une vie plus ou moins normale, d'autres jamais après ce qu'ils ont vécu dans le QG. En parlant de ce qu'il s'y passe, j'en profite pour vous présenter également les Chimères, ce sont des êtres humains comme vous et moi, mais qui ont subi pendant leur création un ajout d'un ou deux ADN d’animaux qui transforment certains d’entre eux en d’horribles choses. J'ai aperçu une croisée rhinocéros et loup gris (oui c'est possible). C'était pas beau à voir mais elle était très résistante. Mais les Chimères sont encore peu nombreuses, certaines se tuent à cause de la souffrance endurée, car la pratique est interdite moralement mais officieusement légale, soit disant qu'elles seraient des armes pour nous combattre. Foutaises. Pour l'instant on profite, et on s'amuse avec les quelques-unes qui se baladent. Certaines d'entre elles finissent comme nous, ça fait un très drôle mélange et il ne vaut donc pas mieux jouer avec ces aberrations.

Voilà, j'ai présenté tout le monde ? … Qui moi ?  Ah ouais, il manque la chose principale à présenter. Je suis un des prédateurs qui rôdent dans Paris. Je suis la peur des habitants. Je suis l'un des grands méchants loups. Je suis aussi le fantasme de beaucoup de jeunes grâce à la beauté dont nous avons hérités. Je ne suis pas une expérience mais plutôt une fatalité. S'il existe une quelconque malédiction, je pense qu'elle est bien tombée. Tous ces égoïstes méritent de crever, entre mes mains ou dents ? Je suis ce qu'on appelle communément un « contaminé » mais mon nom scientifique est D-VAKOGS, prononcé comme « Di Vakogs ». Je crois qu'ils étaient en manque d'inspiration en haut, parce que franchement ce nom n'est pas joli joli. C'est même ridicule. Une suite simple de mots qui en forme un autre, une chance qu'il y ait des voyelles. Aller, je vous explique la chose.

DC-01 (D)
Visuel (V)
Auditif (A)
Kenesthetique (K)
Olfactif (O)
Gustatif (G)
Sur-développés (S)


Les gens comme moi sont des êtres contaminés par le virus « Death-Cannibalisme 01 » plus souvent appelé DC-01, nom donné par les trois chercheurs qui ont travaillé dessus. Le premier a une vieille origine américaine, je n'en sais pas plus, mais c'est lui qui a découvert la présence du virus chez un patient touché. La scientifique qui est à la base de la création des Wrists, a découvert, elle, que notre contamination est inefficace que si on mord les poignets, le cou, les chevilles des personnes de groupe sanguin O négatif, elle était d'origine allemande. Le troisième scientifique aurait disparu sans laisser de traces ainsi que ses recherches. Quant au patient 0, il n’a jamais été retrouvé.
Nous ressemblons, nous les D-Vakogs aux autres personnes normales physiquement parlant, c'est pourquoi il est difficile de nous retrouver lorsqu'on se mélange dans la foule, pour ceux qui arrivent à se maîtriser comme moi. Puisque dans la contamination, il y a plusieurs stades et une différence cruciale malgré tout : les nés-contaminés et les contaminés tout court. Les contaminés sont les personnes qui se font contaminer dans le court de leur existence ce qui change radicalement leur vie. C'est aussi ceux qui souffrent le plus, étant donné que leur métabolisme a du mal à supporter la mutation. Lorsqu'ils sont contaminés cela fait d’eux de nouveaux-contaminés, ce sont un peu les enfants mais aussi les plus dangereux. Un contaminé m'a dit lorsqu'il a rejoint nos rangs : « J'ai  ressenti des picotements à l’endroit où j'ai été contaminé en premier. Puis après quelques heures j'ai été victime de différents spasmes musculaires et de baisses de tensions violentes. Victime d’abord de fièvre et de troubles de la vue. » Ce sont des Pré-contaminés, un stade très rapide qui aboutit à la contamination totale. Ce processus dure environ une petite après-midi (selon la corpulence de l’individu et de l’âge ; chez les enfants c’est très rapide).
Cette transformation ferait souffrir beaucoup l’individu qui est encore pleinement conscient qu’il se transforme, donc en plus des souffrances physiques, il y a les souffrances mentales, moi ça m'amuse de voir les autres sentir que c'est la fin. Ou plutôt, le début de grandes choses.
Certains ne survivent pas à ce changement de métabolisme mais en général ça se passe très bien. Pendant le stade de la Pré-Contamination, les personnes sont faibles et facilement tuables. Ça m'est arrivé de tuer beaucoup de petites merdes comme eux. Franchement ça m'est égal qu'ils rejoignent les rangs ou non, c'est la loi du plus fort qui domine ici. Si on les laisse, en général en une après-midi, une journée, la transformation se fait. Pour moi, tous les contaminés sont des sous-merdes et sont assez instables, ils se divisent en trois groupes.
Il y a les contaminés normaux, qui ont une certaine maîtrise d'eux mais ils leur arrivent d'avoir des crises de tuerie s'ils sont trop provoqués. Ils sont tout aussi séduisants que nous et usent de stratèges, ils sont intelligents.
Il y a les contaminés O négatif, ou plutôt ancien Wrist, ils ne sont pas vraiment acceptés... Nul part en fait. En général on les tue par pitié, sauf moi, juste parce que j'ai faim.
Ensuite on retrouve les contaminés sans conscience qui ressemblent plus à la définition de zombies que l'on se fait en général sauf qu'ils ont un aspect humainement acceptable ; en fait ce sont les contaminés qui n'ont pas réussi l'étape psychologique après le stade Pré-Contaminé : ils ne vivent qu'avec leurs sens aiguisés, un peu plus que les autres d'ailleurs, et sont très redoutables car ils ne ressentent pas la douleur. En fait, leurs corps est comme les autres contaminés mais ils n'ont pas suivi le changement psychologiquement ce qui a fait une sorte d'altération dans leur cerveau, ce qui fait d'eux des bêtes assoiffés de chair et de sang. En général on les laisse tranquille ceux-là car ils sont aussi intelligents qu'un vers de terre et ne réfléchissent pas à ce qui se passe, ils attaquent tout ce qui bouge. Enfin, il y a au final les contaminés chimères, j'en ai déjà parlé. Ils deviennent des bêtes insaisissables, aussi redoutables que les contaminés sans consciences mais beaucoup moins nombreuses.

Après, on a les nés contaminés, les meilleurs, comme moi. On est différents des autres. Comme son nom l'indique ce sont des personnes qui sont nés d'au moins un parent contaminé, car si l'un des parents est contaminé, l'enfant le sera automatiquement. Les nés-contaminés sont contrairement à ce que l'on peut penser, ceux qui se maîtrisent à la perfection (bon il arrive de tout petits accidents, personne n'est parfait mais on cache bien notre jeu). On maîtrise notre adrénaline mieux que personne, on utilise nos hormones pour attirer sexuellement les proies faciles, on est très résistants physiquement, on ne meurt pas facilement (sauf si on se mange une balle en pleine gueule).

Alors si je devais me présenter concrètement, je dirais que je suis un puissant contaminé parmi les autres, mais surtout plus réfléchi. Sinon je ne vous aurais pas expliqué notre situation aujourd'hui. Bref, je suis quelqu'un qui vit sans scrupules entre viols et tueries à répétition, la chair humaine, comme mes semblables, est notre principal moteur. Je peux exceptionnellement manger autre chose mais à force cela devient toxique pour moi. Je suis passé pro dans l'art du camouflage. Je mange de l'humain. Je vous mange.

Je suis Lou Meister et je suis contaminé par le virus DC-01.
Maintenant bouge de là où j'te bouffe.




Je parle comme ceci : #C45454

avatar

World is mine.
NOM RÉEL : Liam Orchard
ÂGE : 26
OCCUPATION : Chômage (Sydney)

INSOMNIA : Monde aquatique
VILLE ACTUELLE : Sydney



Voir le profil de l'utilisateur

┼ Fonda sadique ┼


DC-01

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INSOMNIA. :: ADMINISTRATION :: Récréation :: Les Curieux-