AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

This is where this story begins ! [Waltz & Fraus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: This is where this story begins ! [Waltz & Fraus] Ven 2 Nov - 23:26


Fraus était assis dans l'herbe sur les berges de la rivière de miel, faisant une pause. Il avait exploré une nouvelle partie d'Insomnia aujourd'hui, et commençait à s'y repérer un peu, mais il était encore loin d'y naviguer à son aise. L'endroit était tellement vaste, et le nombre de possibilités lui donnait le tournis. Tant de chose à voir, faire, manger -surtout dans ce monde ci-, tant de gens à rencontrer et d'expériences à avoir... Il avait encore du mal à croire que ses rêves les plus fous pouvaient désormais se réaliser.

Voire le fourreau vide pendant à sa ceinture le tira de sa rêverie, et il décida qu'il pourrait peut-être tenter de matérialiser une épée. Bizarre, tout de même, qu'on l'accoutre comme un chevalier mais qu'on ne lui donne pas d'arme... mais bon, certaines choses dans Insomnia n'avaient parfois aucun sens. Fermant les yeux, il concentra ses pensées sur l'image d'une épée toute simple et attendit, mais deux bonnes minutes passèrent sans résultat. Lâchant un soupir, il se laissa tomber en arrière et s'allongea dans l'herbe, fixant les nuages. Il lui faudrait plus d'entraînement, visiblement.

Moins d'une minute passa avant qu'il ne commence à sentir qu'il gâchait la chance formidable qu'on lui offrait en restant bêtement d'en l'herbe au lieu d'explorer et de s'amuser, et il se releva dans l'intention d'aller voir cette fameuse rivière de miel de plus près. Toutefois, un bruit dans son dos attira son attention, une voix qui fredonnait joyeusement.

Curieux, Fraus se retourna pour voir le nouvel arrivant









Dernière édition par Fraus le Ven 11 Jan - 22:43, édité 3 fois

avatar


NOM RÉEL : Shams Noor Zahedi
ÂGE : 21
VILLE ACTUELLE : New York



Voir le profil de l'utilisateur

D R E A M


MessageSujet: Re: This is where this story begins ! [Waltz & Fraus] Sam 3 Nov - 1:16


Dans ce monde de sucrerie, là où le plus grand mal serait d'attraper des caries, tous souriait à ceux qui aimait le glucose. Un jeune garçon marchait sur les routes de ce sucre fondu qui étrangement ne collait pas à ses semelles jaune flashy, chantonnant l'air que lui-même ignorait le nom. De tous les monde d'Insomnia, celui qui tarissait les faims étaient bien celui-ci ! L'adolescent aux cheveux tricolores fit un tour lui même, finissant son papillon de nougatine qu'il avait réussi à capturer quelques minutes plus tôt. Cette douceur l'électrisait littéralement, comme quand lors qu'il était jeune et qu'il goûtait pour la première fois à la plus grande sucette de l'épicerie. Sauf qu'ici, ce n'était pas pour une raison exceptionnelle, les célébrations n'avaient pas de fin dans le monde des rêves.

L'être qui se nommait Waltz inspira profondément, les yeux rivés vers les nuages de barbe à papa. Maintenant qu'il avait fini de se restaurer, il ne lui restait plus qu'à tenter de le monde sous-marin, il n'avait pas encore tester les méduses, mais grands nombres de Somniens ( enfin c'était comme ça qui les appelait ne sachant pas exactement l’appellation qu'il fallait utiliser) en avaient dit grand bien. Mais il avait beau tourner la tête dans tous les sens, il ne reconnaissait pas du tout cette partie qui longeait la rivière du produit des abeilles. Il fallait se rendre à l'évidence, il était complétement perdu. Dans le vrai monde, il aurait mis cette mésaventure sur le dos d'un dieu particulièrement miséricordieux, mais ici c'était vraiment une aubaine, car il était sûr que quoi qu'il arriverait, il trouvait bien un moyen de s'amuser un peu. Mais déjà il fallait trouver une pauvre victime qui l'aiderait à guide jusqu'à sa prochaine étape.

Il ne lui fallut que quelques instants pour repérer un être vivant, un pauvre humain qui lui faisait dos, un peu plus loin. A cette distance, il ne pouvait que voir sa tignasse blonde. Bah, il verrait bien à quoi il ressemble quant il serait à proximité. Alors en sautillant et en reprenant sa chanson, le frêle adolescent rejoignit l'inconnu avec un sourire espiègle, maintenant qu'il s'était retourné vers lui comme pour le saluer. Toutefois il avait fait une légèrement erreur de calculs, il ne l'avait pas imaginé si imposant et encore moins si... adulte. Il possédait un torse musclé comme dans les Ben-Hur, sauf que là il ne s'agissait pas d'un comédien. Il n'osait même pas imagé sa véritable taille, en fait il était un géant des montagnes, c'était certain. C'était parfait, il n'aurait pas mieux tombé. Mais déjà il fallait entamé la conversation, ce qu'il fit avec une nonchalance digne d'un enfant de primaire :

«  Désolé de vous déranger, mais vous n'auriez pas une idée où se trouve les luges de nougatines m'sieur ? »

Il avait penché légèrement la tête comme faisait les idoles attardées. C'était une mimique qu'il ne se permettrait pas dans la réalité, mais il était un arc-en-ciel vivant maintenant,alors il se devait d'être naïf, du moins en apparence. Il en profita pour jeter un coup d’œil au dessus du blond, notant la présence d'un fourreau vide. C'était étrange mais peut-être que cela avait un rapport avec cette mystérieuse immobilité qu'il avait depuis qu'il l'avait aperçu. Peut-être recherchait-t-il son arme qu'il aurait perdu depuis son dernier départ du monde des rêves ? Il était peut probable, surtout que ce n'était pas en restant planté comme un arbre qu'il arriverait à retrouvait son bien. Les épées n'avaient pas de pattes et même dans Insomnia puisqu'il était impossible de donner la vie à ses Matérialisations. Il avait fait l'expérience en tentant de recréer une de ses abeilles en guimauve, mais elle s'était désintégrée tout aussi rapidement qu'elle était apparue. C'était d'ailleurs ce qu'il l'avait emmené à revenir assez régulièrement dans le monde de l'oisiveté gastronomique. A moins qu'il tentait simplement de se créer une lame. Bah il n'avait qu'à lui demandé après tout, il n'avait rien à perdre.

«  Au fait vous faites quoi assis tout seul ? Vous espérez qu'un bonhomme en pain d'épice vous croque l'orteil et vous mange ? Ca risque d'être long vous savez ... »


Il était évident qu'il plaisantait, en tout cas sa pupille émeraude brillait d'une curiosité monstrueuse. Cet inconnu était peut-être intimidant, mais ici il était difficile de savoir qui nous étions dans le vrai monde. Serait-il aussi sportif que son physique le prédit ? aurait-il le rire des grands méchants barbares dans les dessins animés de sa jeunesse ? Tant de question qui ne demandait que d'être résolues ! Il était impatient de voir ce que cette nouvelle tête allait lui offrir. Même s'il était ennuyeux, il pourrait au pire le faire tourner en bourrique un peu, histoire que cette rencontre ait une utilité.

Car ce n'était que dans Insomnia où tu n'étais plus obligé de subir la pression de ses adultes pour qui tu dois te taire...


Look ♥:
 

avatar


NOM RÉEL : Seth Hayden Weidmann
ÂGE : 23
OCCUPATION : Lycéen à temps complet

VILLE ACTUELLE : Londres



Voir le profil de l'utilisateur

D R E A M


MessageSujet: Re: This is where this story begins ! [Waltz & Fraus] Sam 10 Nov - 0:39


Fraus dévisagea le jeune homme qui se trouvait devant lui. De nombreux adjectifs auraient pu le décrire, mais celui qui venait le plus rapidement à l'esprit, et sans conteste le plus approprié était "coloré". Vêtements flashy, cheveux verts, jaunes et roses, barettes... il avait déjà vu des gens aux allures étranges dans Insomnia, mais alors celui là donnait l'impression de tenter de porter toutes les couleurs visibles aux humains sur lui. Un vrai arc-en-ciel sur pattes.

Le garçon sembla l'étudier en retour pendant quelques secondes, avant de l'interroger fort poliment :

« Désolé de vous déranger, mais vous n'auriez pas une idée où se trouvent les luges de nougatines m'sieur ? »


Il haussa un sourcil, étonné qu'on s'adresse à lui pour demander son chemin... quoique, les gens avaient l'air de lui faire confiance beaucoup plus facilement dans Insomnia que dans la réalité. Difficile cependant de savoir si la cause était son apparence de chevalier ou juste l'ambiance générale d'insouciance qui régnait dans le monde des rêves.

« Les luges de nougatines ? Heu, je suis passé devant tout à l'heure si je me rappelle bien, dit-il en tentant de se rappeler l'endroit exact. Je crois qu'il faut suivre la rivière jusqu'à ce que la rivière se sépare, puis suivre le bras gauche. »

Il s'attendait à ce que le jeune décampe fissa, ayant obtenu l'information convoitée, mais celui-ci se contenta de le regarder, avant de le questionner à nouveau :

« Au fait vous faites quoi assis tout seul ? Vous espérez qu'un bonhomme en pain d'épice vous croque l'orteil et vous mange ? Ça risque d'être long vous savez ... »

Fraus pouffa de rire à cette remarque, en imaginant la scène. Mmh, pas très masculin comme réaction tout ça. Parfois il se demandait si il devait agir comme à son habitude, au risque de paraître en décalage avec son apparence, ou s'il valait mieux faire concorder ses actions avec son physique.

« Qu'il vienne, et on verra qui mangera l'autre ! lança-t-il d'un ton amusé. Non, j'essayais de matérialiser une épée, sans grand succès malheureusement. Je vais arrêter là, je crois, plutôt que de continuer à perdre mon temps. Accepterais-tu ma compagnie jusqu'aux luges ?»




Dernière édition par Fraus le Ven 11 Jan - 22:46, édité 3 fois

avatar


NOM RÉEL : Shams Noor Zahedi
ÂGE : 21
VILLE ACTUELLE : New York



Voir le profil de l'utilisateur

D R E A M


MessageSujet: Re: This is where this story begins ! [Waltz & Fraus] Sam 1 Déc - 20:34


Les beaux moment d'une existence n'étaient pas forcément ceux que l'on croit. Pour un voyou, c'était peut-être ceux où il rentrait encore chez lui quand il n'était plus en état de quoique ce soit après un combat d'honneur. La magie n'était pas toujours au rendez-vous, mais le tout était d'y croire assez et c'était la plupart du temps bien suffisant. Mais là, Waltz n'avait pas eu le besoin de faire un quelconque effort. Son corps avait changé de rythme de lui-même, comme pour créer une musique plus entrainante. La raison était vague, mais sans doute était-ce la perspective de faire face à un preux chevalier. Sa pupille multicolore scintillait fortement, mais ton œil sylvestre lui semblait moins convaincu, puisque toute geste n'était qu'une belle mascarade. Mais il le l'écoutait plus de toute façon, ici il était quelqu'un d'autre. Il était un poisson arc-en-ciel, non pas l'enfant qui attendait la prochaine désillusion comme le lever d'un nouveau jour …

Finalement le colosse blond l'avait renseigné d'une manière assez calme et adulte. Légère déception, toutefois la suite était bien plus délicieuse, à l'image du miel qu'il s'écoulait lentement derrière lui. Son rire avait quelque chose de … féminin ? Il ne put trouver d'autre terme qui collait mieux avec ce ricanement étrangement mesuré. Au moins sa plaisanterie était passé, c'était l'essentiel. Mais le jeune le dévisageait avec une pointe de perplexité et aussi d'incompréhension. Au fond, il était probablement juste intéressant par ce fossé entre le geste et cette prestance d'adulte. Mais il préférait tellement montrer une crédulité d'enfant, c'était tellement plus reposant. Et sans doute découvrirait-il quelque chose de plus intéressant s'il faisait l'ignorant.

En tout cas il apprit la raison de sa méditation muette avant son arrivée. Ainsi il tentait de matérialiser une arme ? Pourtant il avait un fourreau non ? Peut-être était-ce une plaisanterie de la part d'Insomnia, ou simplement un plaisantin qui lui avait dérobé sa lame pendant un instant d'étourderie. Dans tout les cas, il devait être un nouveau arrivant dans le pays des rêves pour avoir des difficultés à créer un objet aussi commun. En même temps il était vrai que lui avait plus une année d'expérience dans ce domaine. Un sourire espiègle accompagna sa réponse avec ce ton faussement professoral :

«  La matérialisation est quelque chose de facile quand on en maitrise les codes. Le tout est de visualiser l'objet totalement et de manier assez précisément tous les détails. Je crois que c'est ça le plus dur, après tout nous ne sommes pas forcément habituer à inventer l'autre face... »

Comme pour illustrer son propos, il ferma sa main juste devant la tête du colosse et la rouvrit, maintenant une orbe améthyste était entreposé sur sa paume. Un bonbon de cassis, sa spécialité. Il le jeta entre ses lèvres et déjà l'électricité de cette acidité le parcourut. C'était un des seules goûts qu'il réussissait à reproduire, c'était l'un des grands mystère du monde du rêve. Il lui offrit à sourire candide à la suite de cette confiseries et il ajouta avec cette étrange insolence que lui procurait cet Univers.

«  Enfin c'est plus facile à dire qu'à faire et puis le choix de la matière est importante, par exemple un surf en sucre n'est pas la chose la plus intelligente que j'ai fait … Et ce serait vraiment cool, c'est toujours plus fun de faire le chemin avec quelqu'un ! »

Étrange paradoxe pour celui qui dans l'autre Terre ne pouvait pas supporter toutes nouvelles têtes. Là-bas, il savait très bien ce que signifiait d'être accompagner, c'était d'augmenter les chances qu'on lui demande si la criminelle qui lui servait de sœur était bien la sienne. Mais ici, il n'était pas londonien, ni même cette personne qu'on avait rendu muet par l'éducation et l'obéissance. Même si cette personne était plus vieux que lui, qu'il lui devait probablement le respecter, les règles n'étaient pas les mêmes. Ici, il était même dangereux d'être seul, surtout quand les questions revenaient à la charge. Il évitait d'y penser trop, tout ce qui importait était la perspective d'un nouveau périple.


Look ♥:
 

avatar


NOM RÉEL : Seth Hayden Weidmann
ÂGE : 23
OCCUPATION : Lycéen à temps complet

VILLE ACTUELLE : Londres



Voir le profil de l'utilisateur

D R E A M


MessageSujet: Re: This is where this story begins ! [Waltz & Fraus] Dim 23 Déc - 18:40




Fraus essaya d’écouter attentivement les explications du jeune homme, ce qui s’avéra plus difficile qu’espéré. Non pas qu’il explique mal ou quoi que ce soit, non, c’était plus étrange que ça. Une nouvelle sensation venait de faire son apparition et se propageait doucement à tout son être, un peu comme la chaleur timide d’une bougie. C’était extrêmement déconcertant, et il n’arrivait pas à se souvenir d’une seule autre fois où il avait ressenti ça. Tentant de forcer son esprit à arrêter de chercher à nommer cette sensation, il fit de son mieux pour se concentrer sur ce que disait le garçon -comment s’appelait-il, au fait ? Il faudrait qu’il pense à lui demander-

Fasciné, il vit avec quelle facilité l’autre utilisait la Matérialisation, créant un bonbon violet sans avoir l’air d’avoir besoin de se concentrer. Il siffla d’un air admiratif, et ne put s’empêcher d’envier ce talent, mais se demanda quand même si la nourriture avait un goût quand on la produisait par cette méthode.

L’anecdote de la planche de surf le fit s’esclaffer, mais il reprit rapidement son sérieux : ce n’était pas en se moquant des gens qu’il venait de rencontrer qu’il allait se faire des amis.

« En tout cas ça a vraiment l’air plus facile quand on te voit faire, dit-il. Mais c’est vrai que passer au travers de sa planche doit être assez peu agréable… attend, je vais essayer de créer quelque chose»

Fermant les yeux, il se concentra et chercha quelque chose d’assez facile à matérialiser. Mieux valait ne pas tenter l’épée de nouveau, il lui fallait visiblement encore de l’entraînement. Un bijou, peut-être ? L’image d’une barrette bleue et verte s’imposa à son esprit, et il décida de partir sur ça. Joignant les mains comme pour une prière ou comme quelqu’un qui cherche à réchauffer ses doigts en hiver, il les appuya contre son visage et attendit.
Au bout d’une trentaine de secondes il rouvrit les yeux et ouvrit ses mains en coupe, dévoilant la barrette qu’il tendit au jeune homme.

« Tiens, dit-il tout sourire, je pense qu’elle t’ira mieux à toi qu’à moi. Est-ce que tu es prêt à te mettre en route ?»


Dernière édition par Fraus le Ven 11 Jan - 22:47, édité 3 fois

avatar


NOM RÉEL : Shams Noor Zahedi
ÂGE : 21
VILLE ACTUELLE : New York



Voir le profil de l'utilisateur

D R E A M


MessageSujet: Re: This is where this story begins ! [Waltz & Fraus] Sam 29 Déc - 23:50


Sous ses yeux ébahis, Waltz observa la création d'un nouvel objet avec attention. En tout cas, il put se servir de cette méditation presque religieuse pour mieux décrire cette masse de muscles. Mais le même constat revenait sans cesse, comme une berceuse que l'on réciterait chaque soir à un nouveau né. C'était un adulte, tout son être respirait de sa force et de sa virilité et ce malgré cette dissonance qu'il ressentait à chaque fois que l'homme riait ou parlait. Malgré tout, il était certain que si le chevalier haussait la voie, tout le monde l'écouterait. Il l'enviait cette prestance qu'il n'avait pas dans l'autre monde. Seth n'avait aucun moyen de se faire entendre auprès de ses parents, de ses camarades de classe ou des inconnus. Son nom n'était qu'un aimant à problème, son sang ne renvoyait qu'à des poursuites judiciaires. Son identité même s'effaçait devant ces montagnes infranchissables. N'était-ce justement parce qu'il était dépassé par tout cela qu'il appréciait tant venir sur Insonmia ? Même si le rêve lui avait donné ce corps svelte et peu impressionnant, il avait eu au moins la possibilité de se créer lui-même à l'image de l'arc-en-ciel. C'était son unique oasis dans son existence stérile...

Au final, une jolie barrette azur apparut entre les doigts abimés du guerrier. Le jeune adolescent resta bouche bée devant un tel trésor. Ce n'était pas du tout ce qu'il attendait de la part de sa nouvelle connaissance, mais avec un peu de réflexion cela allait dans le sens de ce paradoxe qu'offrait le colosse. Cette voix grave lui fit don de l'accessoire qu'il s'empressa de récupérer, faisant en sorte de ne pas toucher l'individu. C'était un simple défi stupide, mais ça l'amusait. Alors il hocha la tête et il commença à marcher en guise de réponse. Il enfila tranquillement sa dernière possession à côté de ses autres trésors sur l'une de ses mèches rebelles. Il était heureux, peut-être un peu trop pour un simple cadeau. Mais pour lui c'était quelque chose d'important, même s'il ne savait pas exactement en quoi. C'était juste son ressenti. Son rire cristallin fut transportée par la rivière de miel, preuve qu'ici, tous les ennuis d'autre part n'avait plus aucun impact.

«  Merci ! Et il est vrai qu'une barrette aurait détruit ton image de gladiateur. Ce qu'il te faudrait, ce serait un bouclier et une hache et comme ça tu pourrais chasser les dragons qui crachent du feu et des caramels  ! Fiou , Zabm ! Graaahh ! »


Il gesticulait dans tout les sens, mimant le combat avec énergie et détermination. Toutefois, il songea qu'une barrette chez un homme n'était de toute façon pas masculin. D'ailleurs, sans doute que le Rêve s'était bien amusé en lui donnant cette apparence chétive. Même ici, ce n'était pas en criant qu'on le prendrait au sérieux, au fond c'était peut-être son Destin de ne pouvoir jamais être considéré comme une personne responsable ou de confiance. Alors on ne pouvait pas lui en vouloir de profiter de cette situation là. Puisque l'on ne devait jamais le prendre au sérieux, alors il ne ferait aucun effort pour l'être, tout simplement. Il s'arrêta d'un coup et il reprit la route, comme si cette folie passagère n'avait pas eu lieu.

Alors qu'il avançait, ou plutôt sautillait vu ces étranges bonds qui ponctuaient sa marche, ses pupilles multicolores revenaient sans cesse sur son compagnon de voyage. Il voulait en savoir plus sur lui. Il avait déjà un bon questionnaire qui avait bourgeonné dans sa tête, il souhaitait savoir son nom, depuis combien de temps il avait découvert le monde des songes, ce qu'il faisait de ses journées -d’ailleurs n'était-il pas un peu trop curieux pour un passant-. Mais il ne put se résoudre à prononcer ces quelques syllabes. Depuis quand était-il timide ? Il avait l'impression que son comportement de l'autre monde le contaminait. Quelque chose n'était pas normal, mais il ne put mettre le doigt dessus. Alors il ne pouvait que lui sourire. Pour cela il ne bloquait pas, tellement il avait dû s'entrainer à ce mécanisme de défense de l'autre côté. Pourtant il irradiait de chaleur, il était devenu un parent du Soleil. Car dans le monde du rêve, le malheur n'existait pas, ou plutôt, il ferait tout pour qu'il n’entache pas le seul endroit où il était à peu près libre...


[Sorry, c'est pas super ;w;]


Look ♥:
 

avatar


NOM RÉEL : Seth Hayden Weidmann
ÂGE : 23
OCCUPATION : Lycéen à temps complet

VILLE ACTUELLE : Londres



Voir le profil de l'utilisateur

D R E A M


MessageSujet: Re: This is where this story begins ! [Waltz & Fraus] Mar 8 Jan - 21:11


Le jeune homme se mit en marche après avoir récupéré la barrette et l'avoir accrochée dans sa chevelure, et Fraus lui emboîta le pas, écoutant ses opinions sur l'équipement idéal d'un chevalier pourfendeur de dragon à caramels. Un sourire éclaira son visage lorsqu'il s'imagina en plein combat avec une telle créature, et soudainement recouvert de bonbons au lieu de flammes. Insomnia abritait-elle de telles créatures ? Il était partagé entre l'envie de les voir, et la crainte de se faire transformer en brochette, et il repensa à son manque total d'équipement approprié en cas de rencontre avec une créature qui voulait vous manger.

"Mieux vaudrait une épée qu'une hache, je pense. Enfin, je ne suis pas un expert en combat de dragons, mais Insomnia m'a déjà fourni un fourreau, donc bon... j'aurais bien voulu l'arme pour aller avec, mais apparemment il faut que je la fasse apparaître moi-même, et ce n'est pas encore gagné pour l'instant..."

Il s'arrêta en se rendant compte que le garçon n'était plus à côté de lui, et se retourna. L'avait-il perdu en cours de chemin ? Ah, non il était juste derrière. Il redémarra, gardant une allure modérée jusqu'à ce que son compagnon de route soit de nouveau à ses côtés. Voilà, comme ça, pas de risque de le perdre. Il venait à peine de le rencontrer, mais bizarrement il sentait qu'il aurait de la peine à le quitter si tôt.

Tout en marchant, Fraus jeta un regard en coin au jeune homme, qu'il n'avait pas vraiment observé avec soin jusqu'à maintenant, son attention étant plutôt resté coincée sur ses vêtements et ses cheveux multicolores. Son compagnon de voyage avait l'air jeune, à peu près de l'âge qu'il avait lui dans la vie réelle, pas très grand et plutôt mince, au visage enjoué comme s'il avait hâte de découvrir les merveilles de ce monde. En fait la seule chose qui permettait de le démarquer des autres rêveurs, c'était sa coupe de cheveux improbable et ses vêtements flashy, mais qui restaient agréables à voir sans être criards.
Il était assez excentrique, conclut-il en définitive, mais Insomnia abritait des personnes bien plus bizarres. Le chevalier laissa ses yeux s'attarder un peu sur le jeune homme, et pensa qu'il était plutôt pas mal, en fait, avant de se rendre compte de ce qu'il était en train de faire, et de sentir la gêne l'envahir. Il n'était pas sûr que c'était la meilleure chose à faire, étant donnée son apparence ici. Pouvait-il quand même continuer à regarder les garçons de cette manière dans Insomnia ? Ah, il espérait que l'autre n'avait rien remarqué de son comportement.




avatar


NOM RÉEL : Shams Noor Zahedi
ÂGE : 21
VILLE ACTUELLE : New York



Voir le profil de l'utilisateur

D R E A M


MessageSujet: Re: This is where this story begins ! [Waltz & Fraus] Mer 16 Jan - 18:32


En fait peut-être qu'il était parti trop rapidement. Même s'il avait pris la tête du duo, il réalisa bien vite qu'il avait déjà oublié quelle direction ils devaient prendre. Il était quand même impressionnant comment on pouvait changer d'un monde à l'autre. Seth avait le don de retenir un itinéraire ou une consigne bien précise, surement les restes de l'esclavage intensif dont il fut victime plus jeune par son aînée. Mais étrangement Waltz n'était pas capable de ce genre d'exploit. Il se perdait plus d'une fois dans les zones qu'il avait déjà vues et revues. Au fond cela n'avait pas d'importance de se perdre dans le rêve. Ce n'était qu'un parc d'attraction.

Alors il avait décéléré pendant le discours du colosse, atteignant sa vitesse de croisière après un petit bond, juste derrière son accompagnateur. Sa bonne humeur ne le quittait pas, alimentée part la cruauté d'Insomnia envers le pauvre chevalier. Il était vrai qu'il aurait pu faire l'effort de fournir l'arme du héros avec le corps, mais c'était plus amusant ainsi. Sans cet aléa, il n'aurait pas pu le rencontrer non plus. Il ne put s'empêcher d'ajouter avec une certaine ironie :

«  Insomnia t'as juste fait une farce, c'est probablement qu'il t'aime bien. Ou à moins que comme dans les contes où tu dois te battre pour avoir l'équipement de légende qui sauvera la belle princesse ! »

Il se retrouva à ses côtés, l'obligeant à lever la tête s'il voulait voir son visage. Quand même il regrettait un peu ses grandes jambes de l'autre monde, cela l'éviterait de faire des sauts de cabri tout les deux mètres....Raah pourquoi fallait-il qu'il soit si petit ? Ou plutôt qu'il soit si grand ? Il était la perfection même selon ses propres critères, c'était le plus beau cadeau qu'avait pu lui faire cet univers. Même si cela signifiait rester un adolescent à jamais. Tant qu'il pouvait interpeler les autres, qu'il pouvait leur faire lâcher même un instant une légère admiration, alors il n'y avait aucun problème. Ici il fallait être vu puisque là-bas il était invisible. Leurs regards se croisèrent et l'artifice de couleurs eut un instant une mine perplexe. C'était lui ou le barbu le fixait un peu trop ? Un sourire s'invita sur ses lèvres enfantines comme une légère victoire contre le monde. Lui aussi brillait pour ceux qui l'intéressaient.

Pourtant cela n'avait rien de vraiment extraordinaire. Il était vert, jaune, rose. Ses iris n'étaient guère moins monotones, du moins en ce qui concernait son œil droit. A la manière d'un prisme, il renvoyait cet arc-en-ciel qu'il ne l'atteignait plus dans le monde réel. Mais sa pupille émeraude elle, n'avait pas changé. C'était le lien entre le réveil et le sommeil. Au fond il le détestait, cet œil. Mais tant pis, heureusement que le reste de son corps faisait suffisamment impression pour qu'on le complimente sur bien d'autres aspects. Il pencha tête vers le côté le questionnant avec une malice presque trop marquée :

«  Hum ? Tu envies tellement mon corps chatoyant de couleur au point de ne pas pouvoir détacher ton regard ? Peut-être es-tu un fétichiste d’éphèbes? En tout cas tu m'en vois ravi d'une telle attention, mais malgré tout tu n'as pas non plus à te plaindre. Après tout je pense que beaucoup d'hommes voudraient avoir la même stature que la tienne, surtout que tu n'as pas dû travailler pour avoir une telle musculature, monsieur le pédophile... »


Il voulait juste le taquiner un peu. Il savait très bien que sur Insomnia on ne ressemblait pas à ce qu'on était réellement. Toutefois il songeait à ce que pouvait être ce paladin là où il ne le verrait jamais. Il était difficile de se faire une image précise avec une si courte impression, mais Waltz mettrait sa main à couper qu'il était bien plus jeune qu'il pouvait l'être ici. Mais il ne s'attarda pas plus longtemps sur cette question, après tout il n'en n'aurait jamais là réponse. Le jeune garçon ignorait pourquoi son cœur s'était serré à cette simple pensée. Ce n'était pas comme s'il voulait qu'on puisse le reconnaître, il était vraiment pitoyable de l'autre côté du miroir. Il ne comprenait pas cette curiosité presque obsessionnel, ni même ces battements marqués qui le parcourait à l'idée simplement qu'il le regarde. Il ne le quitta pas des yeux par peur qu'il disparaisse en un claquement doigt. Peut-être que grâce à cette provocation, il lui donnerait son nom.

Le malaise grandissait et s'infiltrait peu à peu dans sa chair...




Look ♥:
 

avatar


NOM RÉEL : Seth Hayden Weidmann
ÂGE : 23
OCCUPATION : Lycéen à temps complet

VILLE ACTUELLE : Londres



Voir le profil de l'utilisateur

D R E A M


MessageSujet: Re: This is where this story begins ! [Waltz & Fraus] Dim 17 Fév - 14:00

Fraus freina si vite aux mots du jeune homme qu'il failli trébucher et s'étaler par terre, et ses joues prirent immédiatement une superbe nuance de rouge. Trois choix s'offraient à lui au vu de la situation :

a) S'enfuir dans la forêt en pleurant comme une fillette et tenter d'oublier sa honte cuisante.

b) Se suicider là, maintenant, tout de suite (une pensée concernant la possibilité de noyade dans la rivière de miel lui vint à l'esprit).

c) Réfuter la sordide accusation de manière claire et argumentée, sans oublier de glisser quelques mots (si possible insultants) concernant la santé mentale visiblement vacillante de son compagnon.

Ce fut finalement la proposition d) "Adopter l'attitude du cerf surpris par une voiture" qui l'emporta, à savoir rester planté sur place, les yeux grand ouverts et l'air choqué pendant que le désastre arrive sur vous à 100 à l'heure. Et ce fut exactement ce qu'il fit pendant vingt bonnes secondes, le temps que son cerveau se remette du plantage massif qu'il venait de subir. Dès qu'il fut de nouveau capable d'aligner deux pensées cohérentes, Fraus se mit à chercher frénétiquement quelque chose à répondre au jeune homme.

(Merdemerdemerde pourquoi est-ce qu'il fallait que je le regarde pourquoi est-ce qu'il fallait qu'il me chope merde maintenant on va me haïr ici aussi il me faut une excuse vite trouve une excuse n'importe quoi mais vite en fait non pas n'importe quoi il faut que ça tienne la route quand même aaaaaargh dépêche toi plus tu te tais plus tu as l'air coupable)


Il parvint finalement à ouvrir la bouche et à bafouiller maladroitement une tentative d'explication :

"Mais-mais-mais non ! Pas du tout enfin, je ne te regardais pas ! Enfin si, je te regardais mais pas dans ce sens là ! C'est pas ce que tu crois, je regardais, heuuu..."

(Aaaah vite trouve quelque chose dit que tu regardais pour vérifier qu'il était toujours là ou dit que ses fringues attirent le regard en plus c'est vrai avec toutes ces couleurs jusque dans ses cheveux avec toutes ces barrettes-)

(barrettes)

(barrettes)

Sentant que son esprit était de nouveau au bord du déraillement, il se décida pour ce dernier argument. De toute manière, si ça continuait, il allait bientôt redevenir incapable de réfléchir correctement.

"Je regardais ta barrette ! Celle que je t'ai donnée, je, heu, voulais voir comment elle t'allait !"


Se rendant compte de la faiblesse de son argument, il baissa la tête, l'air défait.

"Désolé, c'est minable comme explication..."







avatar


NOM RÉEL : Shams Noor Zahedi
ÂGE : 21
VILLE ACTUELLE : New York



Voir le profil de l'utilisateur

D R E A M


MessageSujet: Re: This is where this story begins ! [Waltz & Fraus] Sam 16 Mar - 11:55


C'était. Juste. Magnifique. Il n'aurait pas pu imaginer une meilleure réaction. Vraiment, voir un trentenaire rougir comme une fillette avait quelque chose de jouissif. Cela donnait presque à Waltz la sensation d'être devenu un dieu, enfin sans la tâche ardu d'avoir des fidèles qui croyaient en vous. Il garda son sourire enfantin tout au long de l'attitude « Je suis statue, passez votre chemin » de l'adulte. Il trépignait sur place, car il savait que quoi qui se passerait ensuite, cela serait forcément hilarant. Il avait cette intuition que possédait tout gosse hyperactif, ce qui signifiait savoir le meilleur moment pour voir quelqu'un se failer en beauté, juste pour pouvoir se moquer ensuite. Difficile de croire que cette même personne était un lycéen discret, las d'être sans cesse déçu par l'existence tout entière. Sauf d'Insomnia évidement.

Alors l'homme arc-en ciel avait eu le droit à une magnifique confusion pour tenter de nier les faits, pour finir avec le prétexte de plus ridicule qu'il eut jamais entendu. En fait pas si débile que ça, même sensé si on y réfléchissait un peu, mais l'adolescent n'y croyait pas une seconde. Déjà, toute l'énergie que son compagnon avait usé pour répondre était suspicieux, et puis ce n'était franchement pas la solution la plus évidente, il était un océan de couleur bordel !Sa barrette n'était qu'une tache dans sur une toile d'un grand peintre. Mais on ne le lui laissa même pas le de placer une remarque que déjà le soldat désarmé plaidait sa nullité. Le jeune enfant esquissa un sourire niais pourtant pas si innocent que cela.

Mais finalement il feignit quand même la fin de la moquerie – du moins le temps qu'il trouve une autre idée à exploiter-. Il claqua le dos du guerrier qui se voulait amical, ou simplement quelque peut étrange par la différence de taille des deux êtres, avant de lâcher avec gaité :

«  Mais oui, on va te croire ! C'était une innocente plaisanterie voyons ... »

Comme pour justifier son propos, il se retourna d'une pirouette et les paumes vers le ciel, il commença à se concentrer. Dans sa tête, là où les amertumes de la vie s'empilait, il avait une place pour l'imaginaire. Il visualisa une épée en bois, n'ayant pas encore les capacités suffisantes pour en créer une en plus plusieurs matériaux, et elle se matérialisa dans ses mains. Après un rapide coup d'oeil à l'objet, il ajouta un petit élément. Un autocollant. Il retourna l'arme et il montra son œuvre à son compagnons. Pour l'instant tout semblait sain, le colosse que pouvait que voir le bois lisse.

«  Pour montrer ma bonne foi, te voilà maintenant muni d'une épée. Félicitation ! »

Il posa la ''Lame de la forêt'' -car oui, il l'avait nommé- à terre, et il reprit son chemin. Enfin que de quelques pas, juste pour cacher sa tête qui se déformait par son effort de se retenir de rire. C'était peut-être puéril, voir même ridicule, mais rien n'interdisait aux Insomniens de jouer un peu avec leurs semblables. Et puis ce n'était pas si méchant que ça au final. Il inspira profondément pour se calmer, ajoutant le plus sérieux qu'il puisse dans cette situation, c'est à dire en étouffant ses rires.

«  Ah, au fait. Je t'ai fait une petite dédicace monsieur ''je relooke les mineurs''! »

Une simple remarque qui illustrait si bien l'autocollant. «  Je suis un chevalier fort et courageux, mais j'envie les hommes arc-en-ciel et leurs jeunesse », voici ce qu'il y avait d'inscrit. Sans doute faisait-il mine de le prendre pour un vieillard, sans doute, juste parce qu'il était adulte. Mais il ne s'y trompait pas. Waltz n'était qu'une enfant ici pourtant il était probablement plus proche du monde des adultes qu'ils ne paraissait. Il ne croyait déjà plus en un avenir doré, ni même à une destinée extraordinaire. Son existence, il la savait futile, ennuyeuse pour ne pas dire douloureuse. Mais il tentait d'oublier un peu les mensonges du monde du réveil. Car ici, il commençait à voir la réalité des choses. Finalement peut-être que tout n'était pas faux, cette joie n'était pas qu'une simulation. Oui, il s'amusait vraiment.




Look ♥:
 

avatar


NOM RÉEL : Seth Hayden Weidmann
ÂGE : 23
OCCUPATION : Lycéen à temps complet

VILLE ACTUELLE : Londres



Voir le profil de l'utilisateur

D R E A M


MessageSujet: Re: This is where this story begins ! [Waltz & Fraus] Mer 3 Avr - 20:19


Alors que Fraus s'était attendu à ce que le jeune homme se moque de lui (au mieux) ou s'enfuie (au pire), ce dernier s'approcha de lui et lui donna une claque amicale dans le dos. Le chevalier sursauta, d'un parce qu'il ne s'y était pas attendu, et de deux parce que le contact avait provoqué une légère décharge électrique, du genre de celles qu'on reçoit en touchant une portière de voiture.

« Mais oui, on va te croire ! C'était une innocente plaisanterie voyons ... » lança le jeune, ce qui fuit soupirer Fraus intérieurement. Il venait donc de se ridiculiser pour une plaisanterie. Sale gosse, va.

Ledit gosse lui tourna le dos, et commença visiblement à matérialiser quelque chose. Intrigué, Fraus s'approcha, juste au moment où l'autre se retournait, et put constater avec surprise qu'il lui présentait une épée, en bois certes, mais une épée quand même, qu'il posa par terre avant de s'éloigner de quelques pas. Fraus s'empressa de la ramasser, et la caressa de la paume, fasciné par l'aspect et le grain du bois, d'une belle couleur sombre : assez grande pour convenir à sa stature, elle lui rappelait la forme des épées bâtardes européennes.

Il allait remercier son compagnon pour le cadeau, mais ce dernier fut plus rapide :

« Ah, au fait. Je t'ai fait une petite dédicace monsieur ''je reluque les mineurs''! »

Intrigué, il retourna l'épée et remarqua en effet un autocollant sur le dessous, sur lequel on pouvait clairement lire "Je suis un chevalier fort et courageux, mais j'envie les hommes arc-en-ciel et leurs jeunesse".

Oh le sale petit...

Fraus s'empourpra de nouveau et s'empressa de ranger l'épée dans son fourreau, pris par la peur subite que quelqu'un d'autre aperçoive l'inscription, avant de baisser la tête.

Il se sentait... las. Il n'avait pas l'énergie pour se mettre en colère, pas envie de feindre l'amusement, et il n'allait surtout, surtout pas se mettre à pleurer. Non, un chevalier ne pleure pas pour des choses aussi triviales. Incapable d'affronter le regard du jeune homme, il enfouit son visage dans ses mains.

"J'ai honte, vraiment. Désolé"





avatar


NOM RÉEL : Shams Noor Zahedi
ÂGE : 21
VILLE ACTUELLE : New York



Voir le profil de l'utilisateur

D R E A M


MessageSujet: Re: This is where this story begins ! [Waltz & Fraus] Dim 7 Avr - 20:46


Peut-être était-il allait un peu trop loin. Il ne savait pas si c'était à cause de choc qu'il avait ressenti à contact ou bien par le fait qu'il semblait aussi misérable qu'une fillette à qui on avait enlevé sa poupée, il regrettait un peu cette farce. On était pourtant dans le monde d'Insomnia, ici personne n'avait à être triste. Il y avait déjà bien assez de soucis dans le monde réel pour ne pas en rajouter. Il le fixait de ses pupilles irisées, ne sachant ce qu'il devait faire. Ne pouvait-il pas se comporter comme un vrai chevalier plutôt que de s'excuser comme... un poussin craintif ? Bon sang, il avait des tablettes de chocolats, une carrure de rugby man, il aurait simplement suffit qu'il fronce les yeux pour qu'il frissonne à cause de cet aura de combattant. Au moins, cela aurait eu l'avantage, d'être une situation mémorable. Bon c'était aussi le cas, mais c'était tout de suite beaucoup moins épique.

Alors il s'était rapproché doucement, comme s'il voulait se faire le plus discret possible. Ne pas voir ses yeux l'embêtait, il n'était pas capable de savoir s'il pleurait ou non. Et puis merde, pourquoi il s'inquiétait autant ? Il fit volte face, grinçant irrésistiblement ses dents trop blanches même pour une pub de Colgate. Il marmonna quelque chose d'incompréhensible dans sa barbe, probablement qu'il n'avait le sens de l'humour, mais lui-même n'était pas convaincu de cet argument. Il agissait vraiment comme un enfant, mais n'était-ce pas ce qu'il tentait de faire croire ? Au final il feignit l'indifférence et demanda.

«  … On doit aller à droit ou à gauche déjà? »


Oui le chemin divergeait devant lui. Il avait déjà oublié où il devait aller. Peut-être que son camarade allait oublier sa gêne s'il réfléchissait à ce problème de taille. Enfin il n'avait pas l'air d'être aussi mauvais en orientation que lui . Mais ce n'était ici qu'il pouvait se permettre d'être le petit Poucet Un papillon sucré passa devant son champ de vision, et pris par l'envie de suivre son instinct, Waltz sauta pour l'attraper. Ce qui était totalement stupide, vu qu'il était à quelques mètres de hauteur. Mais on lui pardonnerait cet enfantillage, et si Monsieur n'était pas content, il n'avait qu'à le dire tout haut ! Soudain, alors que ses pieds retouchaient de nouveau le sol. Il réalisa qu'il n'avait pas demandé le nom de son chevalier. Il ouvrit la bouche, mais aucun son ne put y sortir. Il faisait son timide ou quoi ? Il l'avait pourtant traité de pédophile, l'avait donné une épée et il était même pas capable de lui demander son prénom. Mais que lui arrivait-il ? Il baissa les yeux , lui faisant toujours dos, mais l'adolescent il tendit sa main, articulant à la vitesse de la lumière :

« JesuisWaltzenchantémonsieurlegladiateurpédophile. Aurai-jel'honneurd'avoirtonnommaintenant ? »


Il ne se savait pas capable de parler aussi vite. Il ne put se retenir de rire, pouvant enfin regarder le colosse de face. Il ne comprenait pas, pourtant il ne pouvait pas s'empêcher de penser qu'il vivait une blague. Même pour le monde des rêves cela semblait si irréelle. Waltz, gênée par un presque inconnu, il n'avait vraiment pas l'habitude. Mais avec un peu de chance, il aurait l'air moins triste, moins faible. Il voulait encore jouer avec lui, le voir s'offusquer, le voir rire comme il le faisait. Une douce sensation s'empara de son thorax. Il prit ça comme de l'amusement, mais il n'y était pas du tout.

Il était perdu sur les rives d'une rivière de miel accompagné d'un paladin qui reluquait les jeunes adultes. Pourtant, il n'avait pas envie d'échanger sa place pour rien au monde. Il ne voulait pas que cela cesse, alors que peut-être que ce nom le permettrait de le retrouver. Même si ce n'était pas celui de la réalité, cela était bien suffisant. Car il te semblait impossible de relier ces deux univers, c'était ce qui rendait Insomnia si extraordinaire. Pourtant, il allait le connaître, ce chevalier, et ce même de l'autre côté du miroir. Là où le il était un elle, ou l'arc-en-ciel était bien terne. C'était peut-être pour cela qui ne désirait pas de liens entre le rêve et là-bas. Il savait qu'on serait déçu si l'on apprenait qui il était véritablement. On serait déçu, c'était certain. Alors pour garder ce goût sucré entre ses lèvres. Il oublierait cette gêne, il oublierait qu'il avait été ridicule. Pour que cette nuit soit parfaite, il ne manquait plus qu'un festin de bonbons. Et son ami musclé réalisera ce souhait, il n'en doutait pas un seul instant.



Look ♥:
 

avatar


NOM RÉEL : Seth Hayden Weidmann
ÂGE : 23
OCCUPATION : Lycéen à temps complet

VILLE ACTUELLE : Londres



Voir le profil de l'utilisateur

D R E A M


MessageSujet: Re: This is where this story begins ! [Waltz & Fraus] Lun 6 Mai - 13:49
« … On doit aller à droit ou à gauche déjà? »

Fraus releva la tête, surpris par le changement brusque de sujet. Est-ce que le gamin avait vraiment déjà oublié la direction à prendre, ou était-ce juste une diversion pour parler d'autre chose ? Il fixa le jeune homme, qui transféra son attention sur un papillon en sucre voletant au dessus de lui et sauta pour tenter de l'attraper, en vain. Le chevalier le regarda faire, espérant qu'il n'avait pas un tel trouble du déficit de l'attention dans le monde réel.

Au moment même où ses pieds touchèrent de nouveau le sol, le garçon se tourna vers lui, lui tendit la main, ouvrit la bouche sans émettre la moindre son, la referma, la rouvrit et lança, plus vite qu'un humain normal était capable d'articuler :

« JesuisWaltzenchantémonsieurlegladiateurpédophile. Aurai-jel'honneurd'avoirtonnommaintenant ? »

Il fallu quelques secondes à Fraus pour décoder le message, mais il parvint à comprendre que son compagnon s'appelait Waltz, venait encore d'insinuer des choses, et voulait savoir son nom. Il serra la main qu'on lui tendait, fit de son mieux pour sourire d'une manière non menaçante et se présenta.

"Enchanté, Waltz : joli nom, y a-t-il un rapport avec ta façon de te déplacer ?" Pour ma part, mon nom est Fraus"


Il regarda aux alentours et remarqua qu'ils étaient arrivés à la séparation de la rivière. D'un geste, il désigna la branche de gauche.

"Il faut prendre à gauche pour aller aux luges de nougatine, si on va à droite on arrive à la fabrique de bonbons"

Profitant du fait que Waltz regarde ailleurs, il fit sauter l'autocollant de son épée d'un coup d'ongle.


avatar


NOM RÉEL : Shams Noor Zahedi
ÂGE : 21
VILLE ACTUELLE : New York



Voir le profil de l'utilisateur

D R E A M


MessageSujet: Re: This is where this story begins ! [Waltz & Fraus] Mer 29 Mai - 21:12


Waltz se répéta une dernière fois le prénom du chevalier comme une prière muette. Fraus, tout simplement. Il en vibrait presque à l'entendre. Il avait cette sensation que jamais il ne pourrait oublier cette personne. Alors il se remémora un de ces cours de latin, car oui même si son lycée n 'était pas bien coté, il faisait tout de même cette option-là. Fraus, ce n'était pas une déesse ou un truc qui avait un lien avec les voleurs ? Il lui fallut quelques instants pour trouver l'information, qui finalement était rangé dans ''livre emprunté au CDI pour occuper une soirée où les vieux n'auront que le nom de sa sœur dans leur bouche''. Il semblait satisfait de cette découverte, et mine de rien, il articula avec nonchalance :

«  Fraus donc ? C'est cool comme nom, mais c'est pas la déesse de la Trahison par hasard ? Même Insomnia croit que tes une fille on dirait, et qui plus est l'ami des bandits ! T'es vraiment maudit, déjà que t'avais pas d'épée ... »


C'était gratuit, Waltz n'aurait manqué pour rien au monde une occasion de taquiner le géant qui venait de révéler son nom. Il fallait bien qu'il se rattrape de sa gêne passée. Jamais il n'accepterait d'être le dernier à se ridiculiser. Combien de fois avait-il dû se taire pour se préserver ? Alors l'adolescent riait, de ce rire jaune que prenait ceux qui voulaient oublier que là-bas, il n'avait pas d'espoir de reconnaissance. Quand même, le monde du rêve se foutait bien de la gueule des rêveurs. Ce que voyait Fraus dans son nom, ce n'était que la danse, mais pour le possesseur, ce n'était qu'une amère vérité. Car Seth avait toujours esquivé ses problèmes. Pour ne pas avoir à supporter que l'on parle de son aînée, il venait à s'enfermer dans sa chambre, pour ne pas que les profs lui rappelle qu'il n'aurait pas dû tomber dans cette école, il travaillait peu pour avoir de bons résultats, tant qu'il pouvait, il feignait que tout allait bien, même si le cœur n'y était pas. C'était ainsi qu'il valsait. Pourtant, Waltz souriait. Il ne pensait pas qu'il aurait besoin de ce masque sur Insomnia. C'était hélas une question de liberté, pour ne pas qu'on le questionne il valait mieux cacher certains détails. Alors, il mentit :

«  Mais bon, il est vrai que j'ai de la chance, le rêve n'a retenu que mon admirable agilité ! Allez ne traîne pas, on est encore loin de notre objectif ! »

Il le regardais avec ses yeux disparates et son sourire d'enfant. Il y en avait assez de parler des choses tristes. La nuit était courte, alors il faudrait mettre fin à ce songe fabuleux. Le temps était trop précieux sur ces terres pour le gâcher avec une histoire de noms . Il voulait encore jouer, il souhaitait que cette ballade ne cesse jamais. De l'autre côté, il faudrait oublier cette sensations de bonheur, cette légèreté, ces rires, ces personnages si excentriques. Seth ne serait plus l'arc-en-ciel, malgré cela, pourrait-on l'aimer? Il ne le savait pas, alors, il ne cherchait plus. Il ne pourrait jamais voir Fraus là-bas, c'était une grande perte. Peut-être qu'avec lui, il aurait pu rire là-bas aussi. Mais à quoi bon penser à ce qui ne pourrait jamais être ?

Waltz tournait sur lui-même, attendant l'homme aux allures de colosse. Pourquoi voulait-il tant le connaître de l'autre côté? Il ne comprenait pas ce sentiment. La réalité décevait, le rêve était le paradis. Si les deux venaient à s’entremêlera, alors il n'existerait plus de monde merveilleux, il le savait trop bien. Pourtant il y avait quelque chose avec cet adulte, une impression vague qu'il était quelque chose qu'il ne devait pas ignorer.

Touche-le tu te rendras compte de cet éclair qui liait vos âmes. Appelle-le, il viendra à toi comme tu accourras vers lui. Enlace-le, tu sentiras qu'il était moins robuste qu'il paraissait être. Embrasse-le, ainsi tu assècheras ses larmes, tarissant tes doutes par la même occasion. Aime-le , même si le Rêve te l’interdisait, car il avait personne de plus parfait pour toi.

Voici ce que criait son cœur, mais il ne l'entendrait pas, il ne le comprendrait pas. Du moins pas tant qu'il regardait ailleurs, dans le monde des enfants qu'il tentait en vain de préserver.


[ Voilà c'est court, j'ai mis un temps de dingue, mais c'est là. Encore désolée ;w;]


Look ♥:
 

avatar


NOM RÉEL : Seth Hayden Weidmann
ÂGE : 23
OCCUPATION : Lycéen à temps complet

VILLE ACTUELLE : Londres



Voir le profil de l'utilisateur

D R E A M


MessageSujet: Re: This is where this story begins ! [Waltz & Fraus]




Contenu sponsorisé


This is where this story begins ! [Waltz & Fraus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
INSOMNIA. :: INSOMNIA - ZONE RP :: Monde sucré :: Rivière de miel-